On passe à l'acte | J'ai décidé de développer l'écovolontariat, un outil de gestion des espaces naturels et d'éducation à l'environnement

'J'ai décidé de développer l'écovolontariat, un outil de gestion des espaces naturels et d'éducation à l'environnement' Laurence Girard

Publié le 05/04/2015
Drôme, Rhône-Alpes
3469 vues

Thème :
Ecologie - environnement

Mots-clés :
Laurence Girard développement durable protection de l'environnement biodiversité nature Volontaires pour la nature

Coordonnées :

Maison de Quartiers des Ors
26 rue Magnard
26100 Romans sur Isère - France

info@apasdeloup.org


http://volontairesnature.org

Artistes de la vie

Faire en sorte que tout un chacun puisse agir pour la protection de l'environnement

Laurence a inventé une solution pour développer les actions en faveur de la protection de l'environnement.

L'idée : soutenir des projets et des porteurs de projets de biodiversité tout en formant à la protection de l'environnement

Pour ça, elle a créé l'association " A pas de Loup" (aujourd'hui devenue "volontaires pour la nature"). L'association gérée par plusieurs bénévoles permet à tout un chacun de passer à l'action et de contribuer à la protection de la biodiversité via de l'Ecovolontariat.

Elle met en relation des structures et des bénévoles qui souhaitent se former et soutenir des projets de protection de l'environnement. " En 2014 nous avons encore permis à une centaine de personnes de tous horizons de participer à des missions. Un engagement écocitoyen par ailleurs essentiel à la réalisation de nombreux programmes de protection de la nature."

Le chantier de bénévoles revêt une dimension pédagogique particulière : celle de l’apprentissage par l’expérience et en immersion.
Une co-construction de chantier avec un partenaire technique local s'organise alors selon les étapes suivantes :

Ajourd'hui, les bénévoles de l'association souhaitent mettre en place, sur le territoire rhonalpin, une véritable dynamique de groupe autour d'un projet commun de valorisation ou protection d'un espace naturel.

Le chantier se fait dans une logique de donnant-donnant et permet de :


Et les retours de participants sont top !

«J’ai l’envie de poursuivre la vie en campement autonome, de découvrir davantage la Drôme. Les chantiers renforcent mon envie de vivre proche de la nature, plus simplement et en accord avec mes convictions. Le campement et la rencontre avec Michèle et Vincent contribueront à me faire sauter le pas»

«Une expérience unique et inoubliable, elle a alimenté ma réflexion sur le problème du loup, un mode de vie à l’ancienne proche de la nature. Richesse d’échanges avec l’éleveur sur l’agriculture, la santé, le puçage, l’alimentation bio et locale.»

«La présence quotidienne de Philippe Mesda (ONF) donne une dimension non anecdotique à notre démarche et un sens. Le résultat est concret, visible, durable et apprécié des locaux.»

«C’est une bonne occasion de se sentir utile et de rencontrer des personnes partageant notre état d’esprit.»

Vous avez aimé ? Partagez cette initiative !



Et inscrivez vous à notre lettre d'infos

Suggestions

226
Inventer les moyens techniques de récolte de la broussaille, véritable énergie inépuisable et durableEcologie - environnement 88 082 vues Impact global : 11
Des petits gestes quotidiens pour le climat et la solidaritéEcologie - environnement 6 362 vues