'On a décidé de ne plus mettre les pieds au supermarché pour mieux nous nourrir.' Laurent Cavalier

Impact global : 4


Publié le 27/07/2011
Aude, Aude
60749 vues

Thème :
Santé - nourriture saine - Agriculture

Mots-clés :
alimentation local Laurent Cavalier coopératives production locale nourriture biologique consommation

Coordonnées :

Prendre soin de la qualité de nourriture pour la famille

Laurent et sa famille ont décidé de tout mettre en œuvre pour s'alimenter sans passer par la grande distribution. Pour eux, il s'agit de mieux maîtriser leur consommation face aux gros complexes industriels et d’en être un peu moins dépendants. Laurent explique que cette volonté vient de sa culture et du goût de la tomate que faisait pousser son grand père. Pour lui, c’est plus une mentalité qui se façonne avec le temps avant d’être un passage à l'acte.

Pour cela, ils décident de se rapprocher des petits producteurs et des coopératives d’agriculture biologique. Ils choisissent aussi de pratiquer des achats groupés avec leurs amis et leurs voisins. D’ailleurs, toutes les initiatives qu’ils entreprennent sont souvent mises en œuvre collectivement et permettent de créer du lien et de mutualiser les connaissances de chacun, tout ceci bien sûr dans l’objectif d’une vie meilleure. Comme dit Laurent : "Je conseille d'avoir une bande de potes pour  mener des actions collectives et pas uniquement pour boire l'apéro !"

Par ailleurs, c’est le plaisir de retrouver une alimentation saine, équilibrée et surtout de saison ; le plaisir du goût, celui également d'offrir une bonne cuisine à son entourage. Mais c’est aussi le désir de transmettre toutes ces valeurs à leurs enfants et à ceux de leur entourage. Ils découvrent en même temps la satisfaction de s'occuper de leur propre potager, d’un poulailler, d’acquérir une vigne pour produire du jus de raisin ou des oliviers pour l’huile d’olive qu’ils partagent évidemment avec les amis et la famille.

Cependant, tout ceci prend du temps, celui de rencontrer les producteurs, cultiver son potager, préparer et savourer. Également le temps des repas en famille sans les plats surgelés. Laurent s’insurge :«Il faut arrêter de croire qu'on peut se nourrir à la va-vite » Et même s’il leur arrive de temps en temps de faire des courses d’appoint à la « supérette » du coin, cela reste très exceptionnel !

Au niveau financier, cela peut parfois demander un budget plus important mais Laurent et sa famille préfèrent de loin dépenser leur argent dans une nourriture de qualité plutôt que dans l’achat d’une belle voiture !

Vous avez aimé ? Partagez cette initiative !


Suggestions

108
Et si on créait un outil d'entraide locale pour les petits agriculteurs ?
Aider ponctuellement les petits agriculteurs près de chez nous !Santé - nourriture saine - Agriculture 1 887 vues