J'ai décidé de fabriquer des voiliers en matière première écologiques et à bas coût

'J'ai décidé de fabriquer des voiliers en matière première écologiques et à bas coût' Melon Gilles

Publié le 03/07/2015
Atlantique
3119 vues

Thème :
Ecologie - environnement

Mots-clés :
auto-construction transport mer voilier bâteau Gilles Melon océan écologique

Coordonnées :

www.ecotransat.com
deferlante@outlook.com


http://www.ecotransat.com

Inventer de nouvelles manières de naviguer

Gilles est un marin passioné de voile qui en a eu assez que les voiliers performants soient réservés à des élites : " Les courses au large sont aujourd'hui courues sur des bateaux à la  pointe de la technologie et donc avec des budgets énormes." sans compter que les matériaux utilisés sont souvent polluants.

Gilles a donc décidé de construire des modèles de voiliers écologiques, à petit prix et performants : "Le voilier est le moyen de transport le moins polluant car propulsé grâce au vent, malheureusement les supports sont aujourd'hui polluants. Le but final est de prouver et donc de proposer à l'industrie du nautisme une alternative à la construction des coques en fibre de verre/polyester très polluante."

Pour ça, Gilles s'est donné 3 ans pour construire 7 bateaux : 1 bateau en lin, 1 bateau en jute, 1 bateau en chanvre, 1 bateau en volcan, 1 bateau en coco, et 2 bateaux en bambou. " Le but final est de prouver que ces matériaux sont fiables, faciles à mettre en oeuvre,et performants, pour que l'industrie du nautisme passe au vert."

Une fois la consrtuction achevée, les 7 bâteaux s'affronteront pour une course transatlantique dont le départ est prévu pour janvier 2018. Des études seront menées par des chercheurs tout au long de la tarversée : " Il est important de comprendre que dans notre projet il y a réellement une dimension de recherche sur les résistances des matériaux, sur les facilités de mise en oeuvre à la construction, sur le vieillissement des matériaux, sur les prix, et sur les performances."

Pour Gilles, ce projet est l'occasion de faire sa part pour changer les choses : " Les satisfactions personnelles sont diverses, le plaisir de construire des bateaux, le plaisir de découvrir de nouveaux matériaux et d'innover dans le sens de l'écologie, les navigations au fil des constructions, et je l'espère la réussite à persuader les constructeurs de voiliers de passer à l'acte en utilisant des fibres végétales !".

Pour pouvoir réaliser ce projet et prouver que des alternatives existent, Gilles et ses accolytes recherchent activement des sponsors. Contactez-lez !

Vous avez aimé ? Partagez cette initiative !



Et inscrivez vous à notre lettre d'infos

Suggestions

190
Des petits gestes quotidiens pour le climat et la solidaritéEcologie - environnement 3 647 vues