On passe à l'acte | J'ai décidé de créer une structure qui donne une nouvelle vie aux déchets mobiliers par l'art

'J'ai décidé de créer une structure qui donne une nouvelle vie aux déchets mobiliers par l'art' Anthony Charuel

Impact global : 4


Publié le 05/07/2016
Nancy, Meurthe-et-Moselle
5957 vues

Thème :
Economie - entreprise éthique
L'efficacité au service de projets de sens

Mots-clés :
recyclage déchets mobiliers économie sociale et solidaire valoriser les déchets art Anthony Charuel recycler les meubles Soul Custom customiser les meubles design

On vous aide à agir avec la formation Je me lance

Valoriser les déchets par l'art

Pour Anthony, il faut "inventer de nouvelles réponses aux problématiques de société. C'est pas avec les recettes d'hier qu'on va y parvenir ! Il faut inventer, innover, tester des choses...".

C'est ce qu'il a fait en créant Soul Custom une entreprise de récupération et de ré emploi de meubles.

Son idée : créer un projet mêlant à la fois économie sociale et solidaire, vente en circuits courts, préoccupation environnementale et recyclage des déchets :  "C'était comment aller sur le terrain de l'économie avec nos valeurs et créer de la richesse locale et de l'emploi."

Comment ça marche ? Les meubles produits sont fabriqués à partir de déchets récupérés. Ils sont ensuite re dessinés et ré inventés par des designers travaillant en équipe avec des salariés en réinsertion.

Mais c'est pas tout ! En parallèle, Soul Custom propose aussi :

Cette initiative a permis à Anthony d'être au clair avec lui-même "J'ai besoin d'être acteur, c'est quelque chose que j'ai en moi". C'est aussi l'occasion de participer concrètement au changement de société : "J'ai travaillé dans le social, culturel.. j'ai eu envie de faire émerger un projet (...) qui batte en brêche les cloisonnements parce que j'en avais marre !"

L'aventure Soul Custom s'est arrêtée fin 2014. Avec le recul, Anthony donne comme conseils d'avoir pour ce type de projets beaucoup de temps, de l'argent nécessaire au démarrage, d'être bien entouré et de confronter ses idées à la réalité afin de ne pas sous-estimer les défis que posent une telle entreprise.

Il a réalisé qu'il était très difficile de partir de l'hétérogénéité des déchets pour parvenir à produire en série des meubles standard à des tarifs abordables pour le public. Cela nécessitait sans cesse des investissements matériels élevés et un local toujours plus grand, entrainant un coût foncier important.

De plus, le développement d'autres activités en parallèle et de beaucoup de partenariats a peut-être nui à la production de meubles en elle-même. Faute de ressources nécessaires pour continuer, la décision a été prise de stopper Soul Custom.

C'était néanmoins une très belle idée qui, on l'espère, pourra s'essaimer un peu partout !

Vous avez aimé ? Partagez cette initiative !



Et inscrivez vous à notre lettre d'infos

Suggestions

110
Obtenir justice à propos de l'évasion fiscale pour que l'argent serve les projets qui ont du sensEconomie - entreprise éthique 2 264 vues
J'ai décidé de créer la première banque alternative !
Accélérer les échanges commerciaux par la création d'une banque alternative.Economie - entreprise éthique 3 186 vues