On passe à l'acte | J'ai décidé d'être un éleveur et de prendre soin de la qualité de vie de mes animaux

'J'ai décidé d'être un éleveur et de prendre soin de la qualité de vie de mes animaux' Nicolas Brahic

Impact global : 5


Publié le 08/11/2016
Larzac, Hérault
14663 vues

Thème :
Ecologie - environnement
L'efficacité au service de projets de sens

Mots-clés :
cochonnet du Larzac viande de qualité agriculture élevage de cochons bio agriculture durable élevage agriculture biologique respect animal nourriture de qualité soin au vivant

Coordonnées :

On vous aide à agir avec la Formation Je me lance

Défendre le respect animal

Nicolas voulait produire de la viande de qualité tout en respectant son environnement. Pour ça, il a décidé de créer un élevage de cochons sur une grande surface de nature préservée.

L'idée : replacer le plus possible l'animal dans son milieu naturel d'origine. Nicolas a ainsi adapté l'habitat et l'alimentation de ses cochons en fonction des observations qu'il a faites du mode de vie du sanglier.  Et il leur permet d'avoir 1,05 hectare/cochon contre 0,6 m2 dans les élevages industriels !

Résultat : des animaux bien dans leur tête (il constate qu'ils ne se battent quasiment jamais et qu'ils s'auto-régulent en fonction des saisons) qui se nourrissent sainement et ont la chance de vivre une vie paisible sur un territoire équivalent à celui qu'ils connaitraient à l'état sauvage, tout en offrant une viande goûtue qui a été reconnue par les plus grands chefs étoilés.

Au travers de cet élevage, Nicolas entend "insuffler une volonté communicative de respect de l'animal et forcément de l'être humain qui va ingérer la viande".

Vous avez aimé ? Partagez cette initiative !



Et inscrivez vous à notre lettre d'infos

Suggestions

198
Accompagner les entreprises dans la prise en compte de la biodiversitéEcologie - environnement 2 305 vues
Agenda 21 de la communauté de communes du clermontaisEcologie - environnement 8 858 vues
Informer sur les conséquences de l'utilisation du bois comme énergieEcologie - environnement 3 085 vues Impact global : 5